Chiffre Eolien

Le chiffre éolien est une installation, et un système de chiffrement et sonore symbolique, proposant la découverte d’un langage du vent, métaphore d’un souffle primordial et universel, inspiré du roman Les Météores de Michel Tournier.

Le Chiffre éolien est une création dérivée du projet DualCorps, réalisé par l’association EuniceVSG.
Dans l’œuvre de Tournier, les jumeaux Jean et Paul communiquent depuis leur enfance dans un langage qui leur est propre et que l’auteur baptise éolien, ou langue du vent. Ce langage, issu de leur gémellité est une cryptophasie, que nul autre ne peut comprendre.

Nous avons ici choisi de moduler plusieurs dizaines de nappes sonores pour aboutir à une métaphore du souffle, matérialisation du flux de communication entre deux participants. La transposition sonore du dialogue, composée en temps réel et retransmise sur l’internet, est fonction de trois facteurs :
Le sens du message : le texte est chiffré grâce à une clé secrète puis transcodé en morse.
Les émotions liées : les nappes sont combinées et amplifiées selon la combinaison de dix émotions primordiales.
La complexité du message : d’après Tournier, plus le message est complexe, plus son résultat en éolien tend vers le silence.

Ainsi, ce dispositif permet de chiffrer les échanges écrits entre deux personnes en incluant à la fois la sémantique et le contexte. Il s’agit d’un langage sonore expérimental et spatialisé, sans cesse renouvelé, composé de grésillements, de souffles, de silences, de murmures et de bourdonnements. Il est possible, pour celui qui en possède la clé, d’en extraire le sens original.

Equipe de réalisation : Claire Sistach, Pierre Clisson, Laurent Choquel, Soizic Sanson et Aziza Jouani.

  • Diffusion lors du festival Jeune Création #66 à la Galerie Thaddaeus Ropac, Pantin, 2015
  • Diffusion lors de l’exposition collective au Reticular Art Center, Saint-Etienne, 2016
  • Diffusion lors de l’exposition « Dédoublements », à la Galerie 60Adada, Saint-Denis, 2017